BanniereFrohmuhl Pays de LPP

5- Les étangs et les moulins

L'étang de Haslach (Haslacher Weyer) est présent sur les cartes dès le 16è siècle sur la carte de Daniel Specklin. Il est l'étang seigneurial pour la pêche jusqu'à la fin du 18è siècle.
L'étang du Donnenbach (Donnenbacher Weyher) apparaît sur les cartes au début du 18è siècle, avec son moulin le Donnenbacher Mühle. Il semble d'après les archives d'état civil de Tieffenbach, avoir été essentiellement géré par la famille Reinberger.
L'étang de Frohmuhl (Fronmühler Weyer) situé en amont de la jonction du Spiegelbach et du Donnenbach, avec son moulin le Frohnmühle qui est attesté dans un document du début du 18è siècle ; Ce moulin existait depuis au moins le 13è siècle puisque c'est lui qui donne le nom au village Fronemülin. Sur le cadastre du canton de La Petite Pierre de 1834Cadastre du canton de la Petite Pierre de 1836, visible aux archives de la commune de Frohmuhl, on peut localiser la position du moulin sur le Spiegelbach (appelé ici Eichel), juste avant un pont passant sur le ruisseau. Sur cette carte, l'étang en aval du village, le Tieffenbacher Weyer n'est plus représenté ; il est asséché vers 1775, à la suite de l'abandon de la fonderie. Le moulin de Frohmuhl est détruit lors de la construction du chemin de fer en 1893.
L'étang de Tieffenbach en aval de Frohmuhl, avait lui aussi son moulin le Obendieffenbachermühle ; celui-ci fonctionne dès le début du 16è siècle. En 1536, il est déjà mentionné un Niklaus Glaser "von der oberstenn Mülenn an Diepacher Weyer"Das Lützlsteiner Saalbuch de 1536 répertorié par Gerhard Hein . Ce moulin fonctionne à côté d'une fonderie au début du 17è siècle ; puis ces activités périclitent lors de la période troublée de la guerre de trente ans. À partir de 1696, le moulin est amodié par emphytéose (bail de quatre-vingt dix neuf ans) à la famille GartnerArchives du Bas-Rhin, E 125. Ce bail perdure donc pendant le 18è siècle avec quelques disputes familiales à propos de la succession des droits. Un certain Louis Eberhardt est aussi cité , en 1704, pour la gestion des moulins.
Ces différents moulins devaient payer des redevances soit aux comtes de la Petite Pierre, soit aux ecclésiastiques.
Cadastre du canton de la Petite Pierre de 1836

Cadastre du canton de la Petite Pierre de 1836



Histoire précédente | Liste des histoires | Histoire suivante

A propos

Ce site a été réalisé par Thomas Schneider, développeur en informatique.