BanniereFrohmuhl Pays de LPP

6- Les verreries de Frohmuhl

Au 16è siècle, Georg-Jean de Veldenz réactive les verreries existantes dans le comté de La Petite Pierre. Charles Serfass écrit :

"La fabrication du verre s'est développé à partir du 15è siècle dans des régions boisées, au sous-sol gréseux dans la partie est du comté de la Petite Pierre. Ces endroits fournissant le bois de hêtre pour faire fondre la silice du sable, mélangé à de la poudre de fougère des sous-bois. C'était à l'époque une activité itinérante réalisée par les verriers qui avaient le droit de défricher la forêt jusqu'à épuisement, d'y construire des fours, d'y puiser le sable et d'y couper les fougères avant d'aller voir ailleurs"
Charles Serfass, L'ancienne Seigneurie de la Petite Pierre, 2013

Les verriers présents dans le nord du comté de La Petite Pierre, les Stenger, Glaser , Wenzel, sont originaires du Spessart près de Francfort.
La verrerie de Frohmuhl existait déjà depuis le début du 16è siècle ; Dans le Saalbuch von Lützelstein de 1536, répertorié par Gerhard Hein, il est fait mention d'un Jacob von Fron Mülen von ein Stall hinder der Glass Hütten .
En 1573, le comte de Veldenz fait appel à son "cher et loyal Jean de Frohmuhl" pour en faire le "maître-verrier" d'une nouvelle verrerie à Volksberg.
En 1625, le même Jean Stenger (ou un de ses descendants du même nom) se trouve en difficulté financière à la verrerie de Frohmuhl. À cause de la guerre, il n'a pu travailler que quinze semaines dans l'année et demande un délai pour acquitter sa redevance. Il semble que peu après cette verrerie ait été abandonnée.
La population locale n'était pas toujours d'accord avec l'installation des verreries . En 1772, des jeunes verriers de Wingen, Daniel Reppert et Jean-Martin Hildt demandent au comte de La Petite Pierre, l'autorisation d'installer une verrerie dans le Hasslauerthal. Les habitants de La Petite Pierre signent alors une pétition demandant au comte de La Petite Pierre de ne pas accorder cette autorisation qui les empêcherait de mener à la pâture leurs bêtes et les gêneraient dans leurs droits. Ce projet n'eut donc pas de suite.Verreries et verriers d'Alsace de la région de la Petite Pierre, Société d'Histoire et d'Archéologie de Saverne , 1987
Au 19è et jusqu’à maintenant, l'activité verrière se concentre à Wingen sur Moder et au Hochberg, ainsi qu'à Meisental.



Histoire précédente | Liste des histoires | Histoire suivante

A propos

Ce site a été réalisé par Thomas Schneider, développeur en informatique.